Jardiland

La loiC'est confirmé, un vétérinaire n'est pas obligatoire lors des bourses aquariophiles
Lors des bourses aquariophiles, certaines DDPP imposaient, aux frais de l'organisateur, la présence d'un vétérinaire. Au titre d'une harmonisation des pratiques sur le plan national, les ministères de l'environnement et de l'agriculture excluent les bourses aquariophiles de cette obligation.

Cette décision fait suite à de nombreux échanges écrits et verbaux entre la Fédération, la division faune sauvage captive du ministère de l'environnement et le bureau de la protection animale du ministère de l'agriculture. Elle est claire : la présence d'un vétérinaire n'est pas obligatoire lors des bourses aquariophiles.

Nous tenons la confirmation écrite de cette décision à disposition des associations fédérées qui rencontreraient des difficultés à ce niveau.

Néanmoins : les DDPP peuvent toujours déléguer un vétérinaire sanitaire pour effectuer un contrôle des bourses. Il vérifiera, par exemple, le respect du bien être animal ou encore la possession des numéros de Cites pour les espèces le nécessitant.
Mais cette intervention ne pourra être facturée à l'organisateur.

Attention : ceci n'est valable que pour l'aquariophilie : les amphibiens (axolotl par exemple) et les reptiles n'entrent pas dans le cadre de cette décision.