ONCFSdouanesLes services déconcentrés de l’État sur le "pied de guerre"
Le 4 novembre 2018, s'est tenu, à Arras, le 18è salon international de terrariophilie (Reptile day). A cette occasion, l'Office national de la chasse et de la faune captive (ONCFS), les douanes et la police ont mené un opération conjointe. Objet de cette opération : vérifier l'application de la législation et notamment de l'arrêté du 8 octobre 2018.

Les agents de l'administration ont initié des procédures judiciaires et verbalisé certains contrevenants. Les procédures les plus lourdes ont été engagées pour défaut de certificat de capacité et défaut d’autorisation d’ouverture d’établissement. Plus de 300 spécimens pour 40 espèces ont été saisis car détenus illégalement.

Moins d'un mois après la publication du nouvel arrêté "faune sauvage captive", la "chasse" est donc lancée. Ce contrôle visait la terrariophilie. Mais il est certain, qu'un jour ou l'autre, ce sera une bourse aquariophile qui sera visée.

Nous ne saurons donc trop conseiller aux aquariophiles de respecter scrupuleusement la législation, tant au niveau des espèces domestiques que des espèces non domestiques.
Tous les renseignements utiles sont sur notre site :
   http://www.fedeaqua.org/c-est-la-loi/1236-nouvel-arrete-fsc
   http://www.fedeaqua.org/c-est-la-loi/1238-nouvel-arrete-faune-sauvage-captive
   http://www.fedeaqua.org/c-est-la-loi/1242-arrete-fsc-mise-en-pratique 

Nous préparons actuellement les documents nécessaires qui seront mis à disposition des associations fédérées (fiches d'information, certificat de cession ...). Un courrier explicatif sera envoyé à toutes les associations fédérées début décembre.

Enfin n'oubliez pas qu'en cas de problème administratif lors d'une bourse, une permanence téléphonique est assurée par la FFA. Le n° est mentionné sur le site fédéral.