Comme le climat en général, l’eau de la mer se réchauffe, favorisant l’apparition d’espèces invasives qui, si elles s’établissaient durablement, pourraient bouleverser les écosystèmes locaux. Le Parc marin de la Côte bleue appelle tout pêcheur, baigneur ou plongeur qui tomberait nez à nez avec un poisson lapin à le lui signaler.
Source : La Provence

Copyright (c) 2024 - Site réalisé par Web54
https://www.web54.fr